Accueil  >  Découvrir le Département  >  Partir à la rencontre du Patrimoine Catalan  >  Le mémorial de Rivesaltes

Outils utilisateur Diminuer la taille de la policeAugmenter la taille de la policeChanger le contraste Supprimer la personnalisation Imprimer Facebook

Le mémorial de Rivesaltes

Depuis janvier 2012, la Région Languedoc-Roussillon porte le projet du Mémorial du Camp de Rivesaltes, le Conseil Général des Pyrénées-Orientales demeurant un des principaux partenaires du projet.
Les travaux du Mémorial ont débuté en novembre 2012.
L'ouverture du site est prévue pour juin 2015.

Pour toute demande d'information complémentaire, merci de vous reporter aux coordonnées ci-contre.

Le Mémorial en vidéo

 

 

Un peu d'Histoire

plaquette du Mémorial de Rivesaltes

Une communauté de destins, la souffrance des internés, la solidarité en œuvre
Ne pas oublier ...
Une plaine entre étangs et montagnes à quelques kilomètres de Perpignan, au bord de l'autoroute.
Depuis combien de temps et pour combien de temps encore ces baraquements, ces vestiges, ces restes de barbelés sont-ils encore là ? Faut-il nettoyer les lieux, la mémoire ?
Est-il possible de traverser cette plaine sans se poser de question ?
En faire un lieu où il ne se sera jamais rien passé ?
Camp militaire, camp de transit pour les réfugiés espagnols, centre d'hébergement surveillé, centre régional de rassemblement des Israélites, camp de dépôt de matériel allemand, camp d'internement pour prisonniers de guerre allemands et collaborateurs, camp de regroupement des Harkis et de leur famille, centre de transit pour les troupes du contingent... Lieu où les destins d'enfants, de femmes et d'hommes se sont croisés, au gré d'événements tragiques entre 1938 et 1970, le camp de Rivesaltes est un témoin des années noires du XXème siècle.
Ce site est singulier par sa spécificité historique, ses dimensions, son authenticité qui permet encore de ressentir ce qu'était la réalité d'un camp.

L'esprit du projet

Entrée du camp Entrée du camp

Le projet a pour ambition d'être un espace de référence de l'histoire de l'internement en France, à travers l'histoire du camp et les conséquences des conflits qui ont précipité dans ce lieu des étrangers considérés par l'Etat, comme indésirables (Espagnols, Juifs, Tsiganes, Harkis...).
Il repose sur trois piliers de réflexion et d'action :

  • La recherche historique, la restitution et le partage de cette connaissance avec les publics, sur cette page de l'histoire de l'Europe et de la France.
  • Une mission pédagogique et éducative, chargée de diffuser cette connaissance et susciter un questionnement sur les thématiques présentées et la relation Histoire / Mémoire(s).
  • Une approche sensible et différente, grâce à l'art qui lui aussi permet d'interroger l'histoire.

L'engagement : le projet ne pourrait aboutir s'il n'était assuré d'un véritable soutien de la population. Cela a été souligné lors d'une enquête réalisée par l'institut de sondages SOFRES pour le département des Pyrénées-Orientales : 76% des réponses y étaient favorables.
De même, la réaction des équipes enseignantes illustre l'intérêt de l'Education Nationale.
Enfin, rien ne serait envisageable sans la conviction et l'investissement d'une autorité politique.
Tels sont les atouts exceptionnels du Musée Mémorial de Rivesaltes, à la confluence de toutes les cultures.
A la confluence de l'Europe, puisque les populations victimes proviennent du nord comme du sud, de l'ouest comme de l'est.
A la confluence de la Méditerranée, puisque l'histoire que l'on y retrace évoque la France comme l'Algérie et l'Espagne.
A la confluence du monde, puisque tel est le terrain d'action des oeuvres d'assistance et d'entraide.

Femmes marchant Femmes marchant

Mémoire

Aptitude à se souvenir.
L'ancienne locution "faire mémoire de...", faire que le souvenir soit gardé est employée au sens liturgique "d'évoquer dans les prières de la messe" MEMORIAL (1272) vient de MEMORIALE, souvenir concret, monument qui aide à se souvenir.
Fin XVème siècle il prend son sens moderne de «Monument commémoratif ».

Camp

Désigne fin du XVème siècle le terrain sur lequel une armée s'établit.
Le syntagme « camp de concentration » est un calque de l'anglais « concentration camp », employé d'abord pendant la guerre des Boers, en Afrique du sud.
Le mot s'est répandu en Europe des 1916, pour camp regroupant des populations étrangères présumées hostiles [...]

Actualités

Dans le cadre de la réalisation de l'exposition permanente du futur musée, les concepteurs et historiens recherchent tous documents personnels ou de familles, tels que des objets, dessins, correspondances, journaux personnels, cahiers de souvenirs, photographies, films ou enregistrement sonores amateurs..., se rapportant à l'histoire du camp de Rivesaltes et des camps des Pyrénées-Orientales et de la Région Languedoc-Roussillon (en particulier Argelès, Le Barcarès, Saint-Cyprien), dans les périodes de la guerre d'Espagne, la seconde guerre mondiale, les déportations, la guerre d'Algérie et ses suites.

Ces documents peuvent concerner les populations internées, mais également les habitants du département ou de la région qui pouvaient être en contact avec ces camps en habitant ou, travaillant à proximité.

Pyrénées Orientales : l'accent catalan de la république française
Conseil Général des Pyrenées Orientales

24, quai Sadi Carnot
66009 - Perpignan Cedex

Tél. 04 68 85 85 85
Nous contacter